Grenailleuse Ricochet

Gamme de produits

Le principe de fonctionnement

Le développement de cette nouvelle grenailleuse repose sur le principe du ricochet, c.-à-d. du rebondissement. Cela signifie, pour l’essentiel, que l’on utilise l’énergie résiduelle de l’abrasif de grenaillage rebondissant. Cela permet de réduire la consommation d’énergie étant donné qu’il est possible d’employer un nombre inférieur de turbines à puissance réduite. De plus, ce processus prévoit également l’utilisation d’abrasif de grenaillage qui se déplace autour de la pièce et reste sans effet en temps normal. Un autre avantage est la réduction de l’usure à l’intérieur de la grenailleuse.

La taille de la machine dépend du volume / de la quantité et du poids des pièces à grenailler.

N’hésitez pas à nous envoyer votre demande détaillée.
Notre équipe d’experts se fera un plaisir de vous aider.

Possibilités d’utilisation

Possibilités d’utilisation des grenailleuses Ricochet AGTOS (type BR)

Pendant le développement de la nouvelle installation, les ingénieurs en charge du développement de l’entreprise AGTOS se sont concentrés sur les aspects essentiels en vue de l’optimisation des processus réalisés au quotidien au sein de nombreuses fonderies.

De nombreuses fonderies procèdent ainsi à un double grenaillage qui implique une consommation d’énergie et un taux de manutention relativement élevés. Le grenaillage préliminaire se limite au dessablage et à l’examen de la pièce. Dans la pratique, l’énergie déployée à cet effet est cependant prévue pour le grenaillage complet.

Bien souvent, le taux de manutention est très élevé car les pièces doivent être déposées dans des skips de chargement ou accrochées à des suspentes. Après le premier grenaillage, les pièces sont ébavurées et meulées, dans la plupart des cas à la main. L’opération de grenaillage consécutive permet d’obtenir une finition homogène et, dans certains cas, de conditionner les pièces en vue de l’application d’un revêtement.

Afin de simplifier le processus, les développeurs de l’entreprise AGTOS se sont, entre autres, demandés s’il était ensuite possible de procéder à un grenaillage automatique des pièces au niveau de la gouttière transporteuse vibrante, y compris la matière en circulation. Cela offre l’avantage que la matière en circulation reste propre et n’altère ainsi pas la qualité de la fonte en cas de réutilisation. Par ailleurs, une grenailleuse à tablier retourneur génère des « défauts dus aux chocs », qui ne sont plus conformes aux exigences actuelles en matière de qualité des clients finaux. Cela permet également d’éviter que les finitions ne soient soumises à un grenaillage trop intensif ou « excessif ». Il s’agit là d’un aspect essentiel au cours du contrôle qualité.

Dans l’ensemble, le grenaillage préliminaire est désormais possible avec une consommation d’énergie considérablement réduite. Cela permet d’éviter les défauts dus aux chocs étant donné qu’il s’agit d’un système en continu sous mouvement de tambour.

Déroulement de l’exploitation

Le déroulement de l’exploitation avec les grenailleuses Ricochet

En général, les pièces sont transportées par des convoyeurs à bande vers la machine et traversent cette dernière sans autre intervention manuelle. Elles ne sont transportées vers les postes de meulage, généralement manuels, qu’après le traitement technique de grenaillage.

Le processus de grenaillage démarre automatiquement. Les pièces traversent la cabine de grenaillage et se retirent à la main à l’arrière de la machine ou sont transférées sur un convoyeur à bande.

En vue d’une utilisation continue, l’abrasif de grenaillage circule et est nettoyé en permanence. Par le biais du dispositif de dosage d’abrasif, l’abrasif de grenaillage nettoyé est transporté de la trémie de stockage vers les turbines haute-performance.

Un ventilateur génère la dépression requise en vue de l’exploitation sans poussière de la grenailleuse. L’air aspiré est nettoyé par un filtre de dépoussiérage.